Kinshasa prend en charge les obsèques d’Etienne Tshisekedi

Resultado de imagem para les obsèques d'Etienne Tshisekedi à BruxellesLe gouvernement congolais prend en charge la totalité des frais liés aux obsèques d’Etienne Tshisekedi, a annoncé mardi, le porte-parole de l’Exécutif congolais, Lambert Mende Omalanga.

Resultado de imagem para les obsèques d'Etienne Tshisekedi à BruxellesLa dépouille mortelle du leader de l’Udps attendue cette semaine à Kinshasa,  sera exposée, dès son arrivée dans la capitale congolaise, au Palais du Peuple à l’attention du grand public, a précisé le même Lambert Mende.

Une délégation de l’Udps ainsi que des membres de la famille biologique du défunt opposant congolais ont été dépêchés sur Bruxelles pour régler les derniers détails du raptriement du corps de M. Tshisekedi. Un aéronef de la compagnie nationale congolaise, Congo Airways, a été gracieusement mis à leur disposition.

L’opposant congolais âgé de 84 ans est décédé, mercredi 1er février à Bruxelles, de suite d’une ambollie pulmonaire.  Son corps a été exposé dimanche dernier dans une des salles d’exposition du Heysel, à Bruxelles.  Les médias estiment à près 5 000 personnes le nombre des gens venus, d’un peu partout, lui rendre un dernier hommage.

Présence remarquable du PS belge

Etienne Tshisekedi a d’abord combattu Mobutu, après 20 années des bons et loyaux services auprès du maréchal dictateur.  Il deviendra ensuite opposant à Kabila père pour finir opposant, cette fois, à Joseph Kabila.

On notera également une présence remarquable des cadres du parti socialiste belge à ces obsèques.  A commencer par le président Elio Di Rupo,  l’ancien ministre fédéral de la Défense et speaker du Parlement fédéral, André Flahaut, ainsi qu’Yvan Mayer, l’actuel bourgmestre de la ville de Bruxelles.

C’est en effet Elio Dirupo et son PS qui ont fait d’Etienne Tshisekedi et de son parti, l’Udps, membres de l’international socialiste, début des années 2000.

©deboutcongolais.eu/2017/02/GA