Polémques autour des obsèques d’Etienne Tshisekedi

Jean-Marc Kabung dit non à la prise en charge des obsèques d’Etienne Tshisekedi par le gouvernement.  Le secrétaire général de l’Udps estime de la sorte empêcher la majorité au pouvoir d’utiliser la mort du vieux leader congolais à des fins politiciennes.tshisekedi_etienne_16_006_640_350_1

Lambert Mende Omalanga avait annoncé, 24 heures plus tôt, des dispositions prises par le gouvernement en vue du rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi, depuis la capitale belge.

Il était question que le corps du leader de l’opposition soit exposé au Palais  du Peuple, à Kinshasa.  Les frais des funérailles ainsi qu’un voyage (aller et retour, Kinshasa-Bruxelles) d’une quinzaine de membres de l’Udps et de la famille biologique de M. Tshisekedi, seraient en outre offerts par l’état congolais.

Les propos tenus hier mercredi par le secrétaire général de l’Udps ne sont pas de nature à apaiser les esprits.  Le gouvernement se dit indigné par ce qu’il qualifie de manque de respect aux morts et à un homme du rang de M. Tshisekedi.  Les us et coutumes bantous  voudraient en effet qu’on enterre d’abord les morts avant d’en venir aux palabres.

Les proches d’Etienne Tshisekedi exigent également qu’un gouvernement issu de l’accord de la Saint-Sylvestre, accord pour lequel Tshisekedi a paisé de tout son poids politique, soit formé avant l’inhumation du corps de ce dernier.  Une prise de position qui n’échappe pas non plus aux critiques … pas que du côté de la majorité.

©deboutcongolais.eu/2017/02/GA